Photos d'EBE, OVNI, Sphères lumineuse, gravure et peinture rupestre
Les OVNI dans l'histoire
Jean-Pierre Girard, sujet psi.
Jean-Pierre Girard est selon lui un sujet psi, un ancien illusionniste amateur et auteur français qui a acquis une certaine notoriété dans les années 1970 en raison de ses démonstrations publiques de télékinésie et autres phénomènes de parapsychologie, similaires à celles d'Uri Geller.
À partir de 1974, il a bien voulu soumettre ses prétentions à agir sur la matière à des laboratoires scientifiques et au contrôle d'illusionnistes. Certains ont rapporté n'avoir décelé aucun trucage dans ses démonstrations, mais plusieurs sceptiques continuent de penser à un travail d'illusionniste, certains des scientifiques sollicités étant des défenseurs des phénomènes paranormaux (Yves Lignon, etc).
Il a par ailleurs été dirigeant de laboratoire pharmaceutique, puis Président de sa société de recherches dans les domaines de la physique quantique et des neurosciences.

JP Girard




Né le 22 décembre 1942 à Loches dans l'Indre-et-Loire, pupille de l'Assistance Publique, Jean-Pierre Girard, selon ses dires voit ses facultés se manifester dès son enfance à l'âge de 7 ans, après qu'il eut été frappé par la foudre, Il réalise ses premières démonstrations en public à 33 ans, durant lesquelles il se montre capable de déplacer des objets à distance, de modifier la structure interne de métaux, de plier des barreaux métalliques et d'agir sur la matière vivante.

En 1974, sa rencontre avec François de Closets l'incite à soumettre ses facultés à des laboratoires de recherche, en France et à l'étranger. Ces expériences se déroulent sous le contrôle de chercheurs et d'illusionnistes de renom (Alfred Kastler, Charles Crussard, Yves Lignon, Jean-Jacques Trillat, Albert Ducrocq, François Ranky). En 1976, il intente un procès à un journaliste médical, Jean-Pascal Huvé, l'accusant d'avoir écrit un article diffamatoire dans lequel ce dernier expliquait qu'il connaissait bien Girard mais que tout ce qui lui avait été montré était truqué "de l'aveu même de Girard".
Mr Kiejman était l'avocat de Girard. Cependant, ce qui aurait pu constituer un intéressant procès tourna court puisque Girard laissa passer le délai de prescription. Par jugement du 1er juin 1977, le Tribunal de Grande Instance de Paris condamna Jean-Pierre Girard aux entiers dépens.
En janvier 1982, il crée la polémique avec l'émission Les mercredis de l'information sur TF1, laquelle fait état de ses expériences de torsion sur des barres métalliques, suscitant l'intérêt des chercheurs en métallurgie de la société Péchiney. Le directeur scientifique, le Professeur Charles Crussard, affirme que des tests concluants ont été menés au Centre technique de l'aluminium (laboratoire scientifique de la société Péchiney). Des publications scientifiques (dont celles de l'Académie des sciences et les laboratoires de la société Péchiney) attestent de la réalité de ces étranges phénomènes.
Ces démonstrations et affirmations sont vivement critiquées par d'autres scientifiques (tels que Jean-Pierre Vigier, Jean-Claude Pecker et Rémy Chauvin) qui remettent notamment en cause les conditions de déroulement des tests et affirment que d'autres tests auraient par la suite démontré que Jean-Pierre Girard n'aurait pas été capable d'accomplir ce qu'il prétendait10, notamment en présence de l'illusionniste James Randi. Girard affirme pour sa part avoir produit des effets de psychokinèse en présence de Randi, invité à Grenoble pour assister à une expérience faite devant des scientifiques et comportant un dispositif de contrôle très rigoureux agréé par Randi lui-même.
Invité à reproduire ces effets, l'illusionniste aurait répondu qu'il ne pouvait pas le faire car l'expérience se déroulait dans des conditions trop scientifiques. Toujours selon Girard, James Randi aurait perdu un procès aux USA pour avoir accusé à tort un sujet psi (soumis à une expérience du chercheur Stanley Krippner, Maimonides hospital, Californie) d'avoir triché en regardant par-dessus un écran. Or il se serait avéré que le sujet était aveugle de naissance.

A noter que ses détracteurs affirment qu'il utilise systématiquement des métaux à mémoire de formes pour mener ses expériences de torsions de barres.

Jean-Pierre Girard affirme qu'il aurait offert ses services à la CIA et au KGB lors d'un interview pour un documentaire vidéo le concernant.

Plus récemment, après un certain nombre d'interviews et de démonstrations visant à établir la réalité de ses capacités paranormales, il décide d'organiser des stages d'apprentissage, puisqu'il prétend que ces capacités seraient à la portée de tous. Il devient en mars 2008 le parrain d'un portail de ressources ésotériques en ligne14 où il publie des articles traitant des facultés psi.

(Source: Wikipédia)

Site Officiel de Jean-pierre Girard ICI